Maria Szantho (1897-1998) Grand Nu Art Déco "L'Odalisque"

Important tableau d'époque Art Déco signé en bas a gauche par l'artiste Maria SZANTHO (1897-1998) Composition Art Déco de style Orientaliste vers 1935 figurant une Odalisque partiellement dénudée et vêtue d'un pagne a décor en Kilim. A noter une autre oeuvre de l'artiste située au verso. Bel encadrement d'origine signé de la maison Delfino a Nice entièrement en bois sculpté d'un motif Orientaliste à la feuille d'argent rehaussée polychrome. Bon état général, dimensions: 1 m 21 de haut X 92 cm de large / a vue: 1 m 01 X 72 cm.

Maria Szantho est née le 31 juillet 1897 dans la ville de Szeged, au sud de la Hongrie. Elle a eu une vie extraordinaire, douée pour les arts, et a acquis une renommée et une appréciation et un honneur jusqu'a l'international. Ses peintures sont bien connues dans les galeries et les maisons de vente aux enchères, et font partie de nombreuses collections. Le premier amour de Szantho Maria était la musique, elle était une pianiste talentueuse et a terminé ses études de musique en tant que professeur. Elle a obtenu son diplôme à l'Académie hongroise de musique en faculté de piano. Son diplôme a été signé par Zoltán Kodály, le célèbre compositeur hongrois.Peu de temps après avoir terminé ses études musicales, elle décide de poursuivre son intérêt pour la peinture. Elle a fait plusieurs voyages d'études en France et en Italie; ses peintures naturalistes riches et détaillées s'inspirent de l'hédonisme de Károly Lotz et de la joie de vivre de Gyula Benczúr. Elle a étudié avec et auprès de célèbres peintres hongrois tels que Géza Kukán, Bertalan Karlovszky, Pál Fried et Mátyás Vitéz. Maria Szantho a exposé à partir du milieu des années 1920 dans de grandes galeries d'art telles que le Mucsarnok à Budapest. Elle a eu une exposition à Budapest en 1936. Elle s'est spécialisée dans la représentation de femmes posant nues contre un paysage, ainsi que des natures mortes et des portraits. Ses modèles sont représentés de manière hédoniste, elle a utilisé des éléments d'impressionnisme et de romance. Depuis son premier amour était la musique, ses portraits et ses nus sont souvent imprégnés de thèmes musicaux et d'environnements idylliques rehaussés de riches draperies et d'accords de couleurs musicales. Banjo, violon ou tambourin étaient quelques-uns des instruments de musique qu'elle a représentés.En 1939, elle représente la Hongrie avec trois tableaux à l'exposition universelle de New York. Les peintures envoyées à l'Exposition universelle de New York ne lui ont jamais été rendues, ni à la Hongrie à cause des débuts de la Seconde Guerre mondiale.Vers 1942, elle crée l'œuvre historique Legend of the Mythical Stag (titre original : Rege a csodaszarvasról). Le tableau a suscité beaucoup d'écho dans la presse et lui a valu le prestigieux prix Esterházy. Cette peinture épique et érotique de la taille d'un mur représente une ancienne scène historique hongroise. Malheureusement, il a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale.Les principaux marchés étrangers de Maria Szantho étaient le Japon et les États-Unis d'Amérique. Elle a également eu de nombreuses commandes privées de l'étranger et de la Hongrie. Après la Seconde Guerre mondiale dans la Hongrie communiste, on n'était pas autorisé à vendre en privé aux pays occidentaux, elle a donc dû utiliser la société de négoce étrangère Artex appartenant au gouvernement pour exporter ses peintures. Certaines d'entre elles ont ensuite été exportées et ses peintures d'avant la Seconde Guerre mondiale sont périodiquement proposées aux enchères.À l'occasion de son 100e anniversaire, le 31 juillet 1997, un ministre de la République hongroise l'a accueillie lors de sa fête d'anniversaire à Nagymágocs, en Hongrie. Le 23 octobre 1997, elle a reçu l'une des plus hautes distinctions officielles hongroises. Árpád Göncz, alors président de la République de Hongrie, lui a décerné la décoration de la Grand-Croix d'officier de la République hongroise pour honorer l'œuvre de sa vie.


Catégorie : Tableaux
Style : Art Déco
Epoque : 20ème siècle

Prix sur demande



AEF Back to Top