Émile Renard (1850-1930) Jeune Femme dénudée

Tableau peinture huile sur panneau d'époque fin XIXe signé RENARD attribué à Émile Renard (1850-1930) figurant une jeune femme dénudée dans une chambre en alcôve, belle composition symbolisant les grandes expressions picturales de l'amour telles qu'elles se sont manifestées au XVIIIe siècle avec la galanterie exquise et ambiguë de Watteau, le plaisir mondain et hédoniste de Boucher ou De Troy, l'équivoque grivoise, parfois obscène, des illustrateurs libertins, la verve satirique de Baudouin, la ferveur conjugale de Greuze, et enfin la volupté, tendre ou passionnée, de Fragonard. Beau cadre en bois doré d'époque, dimensions: 34 cm X 28 cm. Bon état général.

Émile Renard est né le 5 octobre 1850 à Sèvres, où il commence ses études de dessin. Ses parents rêvent de le faire entrer comme peintre à la manufacture de Sèvres. Après avoir travaillé quelque temps la peinture sur porcelaine, il vient à Paris suivre les cours de l’École des Arts décoratifs où il remporte plusieurs récompenses. Après ces succès d’élève, il entre dans l’atelier d’Alexandre Cabanel et de César de Cock. De retour de la guerre de 1870, il brille de nouveau, à l’Ecole des Beaux-Arts. En 1873, il expose pour la première fois au Salon des Artistes Français, dont il devient membre sociétaire en 1883. Sa carrière est jalonnée de récompenses : il reçoit une médaille de troisième classe en 1876, de deuxième classe en 1889, une médaille d’argent en 1889 à l’Exposition universelle de Paris, une médaille d’honneur en 1911. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur en 1895 et est invité à participer au jury de l’Exposition universelle de 1900. Sa notoriété gagne alors l’Europe entière : il expose à Madrid, Anvers… Un an avant sa mort, il est promu Officier de la Légion d’honneur. (Biographie disponible sur le site des musées de la ville de Senlis).


Catégorie : Tableaux
Style : Napoléon III
Epoque : 19ème siècle

Prix : 750



AEF Back to Top