Paul DUBOIS (1829 - 1905) Monumental bronze XIXe Barbedienne fondeur

Imposante sculpture en bronze à patine mordorée d'époque XIXe signé P.DUBOIS ( Paul Dubois 1827-1905 ) et cachet manuscrit du fondeur Ferdinand Barbedienne à Paris associé à l'estampille d' Achille Collas situé sur l'arrière. Rare modèle dans sa version la plus grande mesurant : 86 cm de haut X 30 cm de large X 37 cm de profondeur / poids: 48 kg . Sujet figurant un soldat vêtu à l'antique portant un casque surmonté d'un dragon, épée et peau de lion nouée autour du cou, son regard est déterminé et son air conquérant. Il adopte une position qui n'est pas sans rappeler la statue par Michel-ange représentant Julien de Medicis qui est conservée à la chapelle Médicis à Florence, en effet c'est la même attitude et le même costume avec un casque identique. Signe tangible que le sculpteur Paul Dubois plaçait son art sous la référence majeure de l'art italien de la Renaissance.
Notre bronze est signé de Ferdinand Barbedienne, un des plus célèbres fondeurs du XIXe siècle. Qualité de fonte et belle patine font sa renommée. Il édite nombre d'œuvres conservées dans les musées européens, seulement quelques tirages du Courage Militaire furent réalisés par la maison Barbedienne parmi lesquels sont connus : un premier passé en vente chez Sotheby's à Paris le 28 septembre 2016 lot 342 vendu pour 12.500 euros frais compris ; un deuxième de moindres proportions vendu chez Sotheby's New-York le 5 juin 2005 lot 540 adjugé pour 7.800 dollars. Le Courage Militaire a figuré à l’Exposition Universelle de Paris en 1878 et 1889, à Copenhague en 1888, à l’Exposition Universelle de Chicago en 1893. le modèle en plâtre est conservé dans les collections du musée des Beaux-arts de Troyes. Il est l'une des figures qui ornent le tombeau du général de la Moricière édifié par l'architecte Louis Boitte vers 1875 pour la cathédrale de Nantes, enfin un dernier est conservé au musée Paul Dubois-Alfred Boucher à Nogent-sur-Seine.


.Biographie de Paul DUBOIS: fils d'un notaire de province, il entreprend dans un premier temps des études de droit puis s'oriente vers la sculpture et entre en 1858 aux Beaux-Arts, l'année suivante il quitte Paris pour séjourner quatre ans à Florence. La découverte des sculptures de la Renaissance lui fait forte impression et influence son art. De retour à Paris, il devient même chef de file des sculpteurs dits " florentins ". Sa carrière fut brillante et son succès considérable, notamment lors des Salons de 1864 et 1865. Il réalisa entre autres la statue équestre de Sainte Jeanne d'Arc place de Saint-Augustin à Paris, ou encore celle d'Anne de Montmorency au château de Chantilly.


Catégorie : Sculptures
Style : Napoléon III
Epoque : 19ème siècle

Prix sur demande



AEF Back to Top