Sèvres XVIIIe Rare Statue -Série des Grands Hommes-

Manufacture royale de porcelaine de Sèvres XVIIIe important sujet en biscuit de porcelaine dure figurant l'écrivain Jean Racine provenant de la rarissime série des Grands Hommes, modèle d'après le sculpteur Louis Simon Boizot (1743-1809). Bon état, a noter quelques égrenures. Marqué : Sèvres 86.PD.11.LV. DIMENSIONS: 38 cm de haut X 30 cm de profondeur X 24 cm de large.

Le directeur des Bâtiments du roi, le comte d’Angiviller, passe commande en 1776 aux plus grands sculpteurs de l’Académie royale de statues pour représenter des Français illustres et commémorer ainsi les gloires nationales. Au fur et à mesure de leur réalisation, ces sculptures sont présentées dans le cadre du Salon qui se tient au Louvre tous les deux ans (de 1777 à 1789). Destinée à décorer la Grande Galerie du Louvre, cette série appellée Hommes illustres de France ou Grands Hommes de la France, reste sous l’Ancien Régime en réserve au Louvre dans la salle des Antiques (salle des Cariatides) pour finalement être dispersée entre le Louvre, Versailles et l’Institut de France. En tant qu’administrateur de la manufacture royale de Sèvres, le comte d’Angiviller, demande dès 1782 aux sculpteurs de créer également des réductions en terre cuite pour être réalisées en biscuit ; ce qui est consigné dans un courrier à Régnier « je crois, Monsieur, vous avoir déjà parlé du dessein où je souhaite faire exécuter en porcelaine les statues des Grands Hommes que sa Majesté a déjà fait exécuter en marbre par les principaux sculpteurs de son Académie. J’ai en effet lieu de croire que ces morceaux auront beaucoup de succès et seront achetés avec empressement. J’ai donc déjà chargé M. Pierre de demander aux artistes qui ont exécuté ces morceaux des modèles en terre pour former les creux nécessaires. » C’est le roi Louis XVI qui acquiert les premiers exemplaires en biscuit pour les exposer dans sa bibliothèque de Versailles. D’autres seront également produits et donnés comme cadeaux diplomatiques. Néanmoins, le succès commercial n’a pas suivi.Sur les vingt-sept statues réalisées en marbre, vingt-trois seront produites en biscuit sous l’Ancien Régime : Aguesseau, Bayard, Bossuet, Catinat, Condé, Corneille, Descartes, Duquesne, Fénelon, La Fontaine, L’Hospital, Luxembourg, Molé, Molière, Montausier, Montesquieu, Pascal, Racine, Rollin, Sully, Tourville, Turenne, et Vauban.Le Directoire complétera la série avec Montaigne et d’Alembert ; l’Empire en 1806 va ajouter : Guillaume le Conquérant, Duguesclin, Gustave-Adolphe, Frédéric II, César, Annibal, Christophe Colomb, le premier Médicis, le Prince Eugène, Homère, Virgile, Le Tasse (mais seuls les trois derniers seront réalisés sous son règne étant donné les livraisons tardives des sculpteurs) ; c’est également sous l’Empire que l’on va sélectionner seize figures de la série originale pour faire des retirages. Un des premiers présents diplomatiques de Napoléon est celui fait au Grand Duc Charles II de Bade le 6 avril 1806 à l’occasion de son mariage avec la nièce adoptive de l’Empereur, Stéphanie de Beauharnais.


Catégorie : Oeuvres d'art
Style : Louis XVI
Epoque : 18ème siècle

Prix : 3800



AEF Back to Top