L'atelier De La Dorure
L'atelier De La Dorure



Ancien Bronze "Diane et son chien" Antoine Pierre AUBERT 1853-1912 France XIXe

REF : 1707
Superbe groupe en bronze représentant "Diane et son chien" patine brune nuancée signé AUBERT XIXe siècle .
Pierre Aubert (sculpteur)
Pierre Antoine Aubert né à Lyon le 26 janvier 1853 et mort dans la même ville le 13 octobre 1912 est un sculpteur français.
Spécialisé dans le portrait en buste, il est formé aux Beaux-Arts de Lyon puis aux Beaux-Arts de Paris. Il participe à de nombreux concours pour des monuments lyonnais. Il est connu pour avoir réalisé le Monument à Claude Bernard érigé devant l’université Lumière-Lyon-II, ou encore les médaillons des archevêques de Lyon conservés à la cathédrale Saint-Jean à Lyon.
Pierre Aubert est né le 26 janvier 1853 à Lyon. Il est le fils de Clémence Berthet et du sculpteur sur bois Jean Antoine Aubert à qui l'on doit la plus grande partie de l'ornementation sculptée sur bois du palais du Commerce de Lyon.

Pierre Aubert est le dernier des trois enfants Aubert et aurait reçu une formation de sculpteur technicien à La Martinière. En 1867, il entre à l'École des beaux-arts de Lyon qu'il quitte en 1869. L'année suivante de son admission aux Beaux-arts, il est élève dans l'atelier de Joseph-Hugues Fabisch. En 1876, il expose pour la première fois au Salon de Lyon.

En 1877, il obtient une récompense aux Beaux-arts de Paris en 1877 où il concourt sans succès pour le prix de Rome de 1879 à 1880. Il reste environ trois ans à Paris où il sera l'élève apprécié d'Auguste Dumont, Jean-Marie Bonnassieux et Paul Dubois. C'est à Paris qu'il est remarqué, notamment par le député Chavanne, et expose au Salon de Paris dès 1879. Il y exposera régulièrement jusqu'en 1912.

De Paris, il ne se détourne pas de sa ville natale, où il souhaite s'établir définitivement après ses études, en prenant part au concours de la fontaine des Jacobins en 1876.

La mort de son père, en décembre 1883, marque le retour définitif de Pierre Aubert à Lyon où il s'installe au 58, rue de la Charité, siège social de l'entreprise paternelle.

En 1900, Pierre Aubert prend la suite de Dufraine comme professeur de sculpture à l'École des beaux-arts de Lyon, où il laisse le souvenir d'un « pontif méticuleux » selon Marcel Renard. Dans les dernières années de sa vie, il enseigne l'art du portrait à la sculptrice Germaine de Roton7.

Pierre Aubert meurt à Lyon au 58, rue de la Charité le 13 octobre 1912 et est enterré au cimetière de Tassin-la-Demi-Lune (Rhône).

H. 25 cm
D. 11 cm

Hauteur : 25
Diamètre : 11

Catégorie : Objets de décoration
Epoque : 19ème siècle

Prix sur demande

Voir le site du marchand



Voir tous les objets similaires
AEF Back to Top