Roger GODCHAUX (1878-1958) bronze animalier fondeur Susse Paris

Sculpture bronze animalier d'époque Art Déco par Roger Godchaux modèle répertorié intitulé "La Lionne Marchant" signé par l'artiste sur la terrasse et portant la marque du fondeur Susse Freres Paris située à l’arrière. Cette élégante lionne est animée d’un léger mouvement de marche, une courbure féline et délicate, les oreilles dressées, le regard inquisiteur, elle semble nous fixer, intriguée et curieuse dans sa marche à pas feutrés. Dans le sillage du Romantisme, le sculpteur semble avoir attiré l’attention du félin, il a su ajouter une touche impressionniste à ce bronze aux formes et aux surfaces décoratives, si bien rendue par le modelage initial de la terre, cher à l’artiste, une technique qui laisse une texture vivante à la sculpture, puis il travaillait principalement le bronze à la cire perdue, notamment avec l’illustre fonderie Susse Frères et Valsuani. Les animaux de la savane ont fasciné le sculpteur Godchaux, sensible à la force tranquille des félins, par tradition l'artiste observait les animaux au Jardin des Plantes ou dans les cirques parisiens, il les représentait en toute simplicité, dans leur vie quotidienne, ce n’est pas tant la puissance des fauves que l’artiste cherchait à capter, mais leur aura grâce à des attitudes simples et quotidiennes. De nos jours les prix des sculptures en bronze de Roger Godchaux sont en constantes progression depuis les années 2000 où ils ont dépassé le seuil des 10.000 euros. A noter un modèle identique au notre vendu aux enchères pour 15.500 € chez Osenat à Fontainebleau puis un autre pour 18.000 € chez Millon à Paris. Depuis, les sculptures de Godchaux ont su s’affirmer comme des valeurs sûres du marché de l’art affichant des records d’année en année. Roger Godchaux est reconnu aujourd’hui sur la scène internationale comme un des plus grands sculpteurs animaliers français tels que François Pompon, Charles Artus, Georges-Lucien Guyot ou Paul Jouve.

Reference du sujet "Lionne Marchant":

Art Bronzes, Michael Forrest, 1988, p. 220, f. 3.168 ; p. 476
Bronzes du XIXe siècle: Dictionnaire des sculpteurs, Pierre Kjellberg, p. 361-362
Animaux en bronze, Christopher Payne, p. 406 [biographie], p. 255, p. 260 , tous exécutés par Susse]
Dictionnaire des artistes E. Benezit, Gründ, 2006, vol. VI, p. 355


Sculpteur de renom, Roger Godchaux est le fils d’un antiquaire et d’une célèbre pianiste concertiste. L’artiste arrive à Paris en 1894 et réussit avec brio le concours d’entrée pour l’Ecole des Beaux-Arts, où il devient élève de Jules Adler et de Jean-Léon Gérôme. Très vite il s’oriente vers la sculpture animalière. En 1896, il entre à l’Académie Julian avant d’exposer quelques années plus tard ses premiers travaux. L'artiste a excellé dans le modelage et la sculpture animalière en representant une grande variété d’animaux, ses sujets de prédilections restant les félins. Roger Godchaux expose ses sculptures dès 1905 au Salon des artistes français. Des marchands d’art tels qu’Edgar Brandt commercialise avec succès les bronzes de l’artiste. Outre les lionnes, Roger Godchaux a également représenté avec tendresse des lionceaux, des panthères ou des lions. Roger Godchaux se distingue par une manière beaucoup plus naturaliste que ses contemporains de l’époque Art Déco. Grand modeleur, il procède par ajout de matière et ne cherche pas un rendu lisse et uniforme. Les textures ainsi apparentes permettent de rendre la peau des animaux vivante. La fonte en bronze à partir du modèle en terre par la grande fonderie Susse Frères permet d’apprécier toutes les subtilités du modelage de l’artiste dont on perçoit la trace des outils et des mains. on œuvre prend une dimension nouvelle lorsque dans les années 20, il découvre l’ouvrage de Rudyard Kipling « Le Livre de la Jungle », qui devient pour lui une source inspiration majeure.
Alors que Paul Jouve a donné vie aux grands pachydermes du livre sur le papier, Roger GODCHAUX leur donne forme dans l’espace en créant les sculptures de l’Eléphant au Tigre, Eléphant et son Cornac ou encore Tomaï des Eléphants et Le retour de la Chasse.
Ainsi, si le bestiaire de l’artiste est très diversifié, il devient toutefois très rapidement, LE sculpteur de l’Eléphant, tant cet animal négligé par ses contemporains et difficile à représenter est présent dans son œuvre. Lors de l'Exposition Internationale des Arts Décoratifs de 1925, Roger Godchaux obtient une médaille d'argent et en 1927, il remporte le concours organisé par le constructeur automobile Chenard et Walker afin de trouver un emblème pour leurs voitures. Roger Godchaux reçoit sa première commande de l’Etat en 1922. Dès lors, l’artiste réalise de nombreuses sculptures ou plaquettes pour les monuments historiques français et les acquisitions se poursuivent entre 1929 et 1953. Durant cette période, le Newark Museum (USA) acquiert deux de ses œuvres. Il collabore également avec la Manufacture de Sèvres en 1937. Roger Godchaux a su par sa maîtrise et son talent se hisser parmi les plus grands sculpteurs animaliers du XXème siècle


Catégorie : Sculptures
Style : Art Déco
Epoque : 20ème siècle

Prix sur demande
Livraison : 45 € en France, sur devis à l'étranger



AEF Back to Top