Henri Joseph Harpignies (1819-1916) paysage impressionniste

Henri-Joseph Harpignies (1819-1916) Tableau peinture huile sur panneau signé, daté 1908, monogrammé au dos par l'artiste et dédicacé... Composition impressionniste figurant un paysage présumé du Bourbonnais à l'endroit d'une clairière située au flanc d’un coteau boisé d'aulnes, la physionomie tremblée des arbres aux feuillages encrés est le motif prépondérant dans l'oeuvre d'Harpignies, surnommé le Michel-Ange des arbres comme aimait a le qualifier Anatole France. Très apparente et vigoureuse, la touche transmet une immédiateté annonçant clairement la pratique de la liberté impressionniste a l'instar des tons Fauves de ce début XXe, ainsi a droite et au centre scintille la silhouette suggérée d'un promeneur puis des maisons à distance vues à travers les arbres subissent les mêmes spécificités, dans le même tempo au loin à gauche des branches nues dessinent des diagonales. L'ensemble est animé par un mélange chatoyant de jaune et rouge de rouille automnale partiellement rehaussé de vert, le tout traversé par une stimulante lumière du jour rythmée par des ombres portées apaisantes créées par les touches appuyées qui contribuent a la formation des nombreux nuages cotonneux percés par le bleu vibrant du ciel. Bel encadrement en bois doré, dimensions: 32,5 cm X 25 cm .



Henri Joseph Harpignies est né le 24 juillet 1819 au 3 de la rue des Capucins à Valenciennes. De tradition, la famille Harpignies appartient à l'industrie et au négoce. C'est ainsi que son père possède une importante entreprise de "roulage accéléré" Valenciennes-Paris et retour avec service quotidien dans les deux sens. (Le chemin de fer n'existait pas encore). Elève au Collège Municipal, il manifeste un penchant marqué pour le dessin et la musique. C'est dans la pratique de ces deux disciplines artistiques que ce fils inscrira son nom en toute première place au palmarès de sa classe.Ses camarades de jeu se nomment Abel de Pujol, fils du peintre du même nom et Gustave Crauck le sculpteur.Précisons qu'Henri Harpignies devint très vite un excellent violoncelliste capable de tenir place de soliste dans un orchestre de chambre. Mais le penchant pour le dessin prend le dessus et, après avoir bénéficié du solide enseignement d'Henri Baisier, dès lors, il consacre la majeure partie de ses récréations et de ses loisirs aux croquis d'après nature. 1er prix de peinture aux Académies de Valenciennes en 1818 puis élève du miniaturiste Aubry à Paris. Henri Joseph Harpignies séjourne en Italie,jusqu’en 1852, de retour à Paris en 1853, il retrouve Corot et expose pour la première fois au Salon. Jusqu’en 1856, il expérimente les sujets et les techniques de ses amis de l’école de Barbizon comme Troyon et Rousseau, puis se consacre au paysage. En 1861, il obtient son premier succès au Salon avec sa Lisière de bois sur les bords de l’Allier ; il y exposera ensuite régulièrement, ce qui a fait la gloire d’Harpignies, c'est la vibration de ses paysages ouverts, traversés d’eau et de lumière. De nombreuses institutions exposent ses œuvres, comme le musée Carnavalet, le Petit Palais, le Louvre et le musée de Montpellier.


Catégorie : Tableaux
Style : Art Nouveau
Epoque : 19ème siècle

Prix : 2200
Livraison : 45 € en France, sur devis à l'étranger



AEF Back to Top