Vendu

Alberic Collin (1886-1962) Bronze Animalier Valsuani Fondeur

Sculpture Art Déco circa 1930 par Alberic COLLIN (signé sur la terrasse) et portant le cachet de fondeur Valsuani avec la mention cire-perdue. Sujet animalier figurant une lionne au design épuré, les surfaces sont striées en aplats lisses et fluides, aux détails simplifiés encore empreinte de la main de l'artiste et magnifiés par une belle patine nuancée verte et brune, c'est ainsi qu'à l'instar de Camille Claudel, Emile Antoine Bourdelle, Rembrandt Bugatti ou encore Charles Despiau, notre sculpteur Alberic COLLIN avait confié la fonte et la patine de son oeuvre au grand fondeur Claude Valsuani à Paris. Très bon état, dimensions: 36 cm de long X 22,5 cm de haut X 14 cm de large.


Les informations publiées par Collin sont étonnamment rares, il organise une exposition solo au zoo d'Anvers en 1910 et expose régulièrement des pièces individuelles à Bruxelles et à Paris. Il était indépendamment riche et n'avait pas besoin de revendeur: ses œuvres semblent avoir été publiées en très petites éditions, sept moulages de n'importe quel modèle étant le maximum. Les collectionneurs commencent maintenant à reconnaître la puissance, l’imagination et la technicité de l’œuvre de Collin. Sa cote actuelle s’échelonne de 3000 à 30.000€


Fils d'une mère flamande et d'un père liégeois, Albéric Collin voit le jour à Anvers le 6 avril 1886. Sculpteur de talent, Albéric Collin suit une formation à l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers. Il fait partie du groupe d'Anvers. Il est très proche de Rembrandt Bugatti avec qui il deviendra ami. Il fréquente le jardin zoologique de la ville où il trouve une source inépuisable d'inspiration, très vite il délaisse les figures humaines pour s'intéresser aux animaux du jardin zoologique. Il y croque leurs particularités anatomiques, leurs comportements, leurs caractères. C'est là qu'il rencontre Rembrandt Bugatti, le frère même du constructeur automobile Ettore Bugatti pour lequel le sculpteur italien réalisera les célèbres bouchons de radiateur animalier. Rembrandt Bugatti dont Albéric Collin dira qu'il lui est redevable de beaucoup car il l'a conseillé et l'a poussé à parfaire son art. Lieu fort prisé au début du XXe siècle, le jardin zoologique d'Anvers, alors le plus grand d'Europe attirait nombre d'artistes.
A partir de 1920, Albéric Collin participe à de nombreuses expositions, en Belgique, en France et en Espagne. Son oeuvre fascine et, en 1922, comme un couronnement, sa représentation d'un dromadaire lui vaut une médaille d'honneur au Salon des artistes français de Paris. Un Salon auquel il participera jusqu'en 1927. En 1930, à l'occasion de l'Exposition universelle des colonies, de la navigation et des arts flamands à Anvers, l'artiste exécute douze éléphants monumentaux en pierre. Ils orneront le Palais du Congo. Cinq ans plus tard, pour l'Exposition universelle de Bruxelles, il installe devant le pavillon du Congo belge un énorme éléphant en béton chevauché par quatre Africains ! Une oeuvre que l'on retrouve aujourd'hui à l'entrée du Musée de Tervuren.


Catégorie : Bronzes
Style : Art Déco
Epoque : 20ème siècle

Prix sur demande
Livraison : 65 € en France, sur devis à l'étranger



AEF Back to Top