Plat Imari XIXe siècle.

Ce plat de forme ronde est pourvu du riche décor appelé Imari. Produites dans les fours d' Arita au Japon, ces porcelaines, célèbres dans le monde entier, étaient importées par bateau et embarquées depuis le Port d' Imari, d'où leur appellation. A la fin du XVIIe siècle un « Imari » polychrome riche en décor apparaît, appelé Imari Kinrandé ou Imari de brocard, il se caractérise par le trio de couleur vert, rouge et or avec une prépondérance du rouge ou du vert, le Bleu sous couverte étant systématique. Il privilégie les décors chargés, délimités en zones symétriques, laissant peu de surface libre et constituant l’antithèse du type Kakiemon dont le décor est épuré. Ce plat creux est légèrement godronné, le décor présente les caractéristiques du genre appelé brocard. Au centre se trouve une réserve ornée d'un bouquet fleuri arrangé dans un vase, de part et d'autre un paysage stylisé où l' on trouve les trois amis du lettré, le bambou qui symbolise la durée de la vie de l' homme, le prunus qui symbolise la résurrection de la nature après l’hiver et le pin qui incarne l' éternité et le lien entre les différentes générations, Ils sont aussi appelés les trois amis de l' hiver et incarnent les vertus de persévérance, d'intégrité et de modestie, très respectées dans le confucianisme, ils représentent les qualités primordiales de l'homme lettré. En haut et en bas se trouve l’oiseau mythique Hôô appelé aussi phénix, les ailes déployées, il est le messager de la paix et des bons présages. Le décor polychrome et la dorure ont conservé toute leur fraîcheur.
Époque milieu du XIXe siècle.
Dimension 31 cm.

Diamètre : 31 cm

Catégorie : Arts de la Table
Style : Orientaliste
Epoque : 19ème siècle

Prix : 320

Voir le site du marchand



AEF Back to Top