Paire de candélabres Second-Empire aux Victoires Ailées en bronze (H: 68 cm)

Imposante paire de candélabres Second-Empire à décor de Victoires ailées d'époque Napoléon III présentant une structure en bronze ciselé, doré et patiné d'après un modèle début XIXe par P.Ph Thomire à trois bras de lumière en forme de cornes d'abondance sommées de reliefs figurant des cariatides portant des flambeaux, la partie centrale est animée d'un pot a feux disposé sur une couronne d'ordre corinthien émergeant d'un vase orné de feuilles d'acanthe stylisées soutenue par une grande renommée aux ailes déployées habillées d'un souple drapé; elle est portée par une sphère reposant sur une terrasse animée d'une frise florale, guillochée de perles et de palmettes, l'ensemble repose sur un piétement tripode à motif d'aigle impérial. Bon état général, anciennement électrifié, dimensions: 68 cm de haut X 25 cm de large.

Avec l'avènement de l'Empire et sous l'impulsion de Napoléon, l'on assiste à un total renouveau des arts décoratifs français dans les premières années du XIXe siècle. Les sources d'inspiration continuent de se référer à l'Antiquité classique, comprenez grecque et romaine, mais les répercussions de la Campagne d'Egypte menée par Bonaparte et ses successeurs afin de s'emparer de l'Egypte et de l'Orient joueront un rôle de premier plan dans la nouvelle esthétique et le renouvellement des motifs et des formes. Dans un contexte particulier de campagnes militaires ponctuées de victoire célèbres, une figure décorative bien particulière devient l'un des éléments ornementaux les plus employés par les artisans parisiens de l'époque: la Renommée, célébrant et glorifiant les grandes personnalités des armées napoléoniennes. Pierre-Philippe Thomire (1757-1853) est le plus important bronzier parisien du dernier quart du XVIIIe siècle et des premières décennies du siècle suivant. A ses débuts, il travaille pour Pierre Gouthière, ciseleur-fondeur du roi, puis collabore dès le milieu des années 1770 avec Louis Prieur. Il devient ensuite l'un des bronziers attitrés de la manufacture royale de Sèvres, travaillant au décor de bronze de la plupart des grandes créations du temps. Après la Révolution, il rachète le fonds de commerce de Martin-Eloi Lignereux et devient le plus grand pourvoyeur de bronzes d'ameublement pour les châteaux et palais impériaux. Parallèlement, il travaille pour une riche clientèle privée française et étrangère parmi laquelle figure quelques maréchaux de Napoléon.


Catégorie : Objets de décoration
Style : Napoléon III
Epoque : 19ème siècle

Prix sur demande
Livraison : 65 € en France, sur devis à l'étranger



AEF Back to Top