Emile Muller Grande sculpture en grès 1900

Rare grande sculpture époque 1900 en grès émaillé couleur chair nuancée portant la signature par Emile Muller à la manufacture d'Ivry portant le cachet sous la base et numéros. Élégant sujet néoclassique dans le gout de Clodion figurant une odalisque alanguie sur une peau de lion, le bras accoudé sur un tambourin où s'inscrit un mouvement de baromètre anéroïde. Très bon état, a noter des défauts de cuisson d'origine. Dimensions: 50 cm de long X 31 cm de haut X 22 cm de profondeur.

Émile Müller (21 septembre 1823 – 11 novembre 1889), architecte de formation, il fonde en 1854 la «Grande Tuilerie» à Ivry près de Paris. Il élabora des céramiques pour la construction et l’industrie puis, en 1884 pour la décoration architecturale et la production d'œuvres artistiques. Ainsi, ces réalisations prestigieuses vont atteindre une grande renommée, tant en France qu’à l’étranger. La Grande Tuilerie sera récompensée aux Expositions Universelles d’Amsterdam (1883), d’Anvers (1885) et de Chicago (1893).
À l’ Exposition Universelle de 1889, la Grande Tuilerie remporte un énorme succès, couronné par un Grand Prix. Pour cette même exposition, Émile Müller avait réalisé les balustrades en grès de la Tour Eiffel. Il va accentuer les recherches en matière de grès architectural et continuera à être récompensé lors des Expositions Universelles, notamment à celle de Bruxelles en 1897, où il obtient un Grand Prix et trois médailles d’or. Lors de l’ Exposition Universelle de 1900, il réalise la toiture des dômes des Grand et Petit Palais ainsi que leurs frises.
Émile Müller et son fils, vont collaborer activement avec des artistes tels qu’Eugène Grasset, Henri de Toulouse-Lautrec, Louis Chalon, Isidore de Rudder, ou les sculpteurs Vibert, Charpentier, Fix-Masseau, Falguière, Guillot, Szymonowski. Jean-Désiré Ringel d'Illzach, Alexandre Charpentier, Jules Dalou, , Camille Claudel, Hector Guimard, Henry Nocq ou Jeanne Itasse-Broquet. Ils trouvèrent chez Emile Müller un « support » céramique parfaitement adapté et de grande qualité, pour réaliser des œuvres qui contribuèrent largement à sa notoriété. Vers 1895, Louis Müller exécute en grès émaillé plusieurs œuvres de Grasset dont l’affiche du Salon des Cent de 1894 et une monumentale horloge décorative.
La Grande Tuilerie collaborera avec des architectes, notamment Hector Guimard. C’est ainsi qu’en 1871, il réalise le décor en faïence polychrome qui remplit la structure métallique du moulin des chocolateries Meunier à Noisiel, conçut par l’architecte Jules Saulnier. Lors de l’ Exposition Universelle de 1878 à Paris, il reçoit la commande de la décoration des frontons de la Galerie des Machines, construite par Léopold Hardy. Puis, Louis Müller réalise, en vue de l’Exposition Universelle de 1900 et d’après le modèle donné par Alexandre Charpentier, le bas-relief monumental Les Boulangers (aujourd’hui square Scipion à Paris). En 1903, Louis Müller habille l’immeuble construit par Charles Klein, rue Claude-Chahu à Paris (XVIè arrondissement). Aujourd’hui appelée « Maison des Chardons », cet immeuble fut primé, la même année, au Concours des façades de la ville de Paris. Parmi les autres réalisations, on peut citer les tuiles vernissées pour les hospices de Beaunes et les tuiles fleurdelisées pour le Mont-Saint-Michel.
Des œuvres éditées par la société Émile Muller et Compagnie sont conservées au musée d'Orsay à Paris, au musée départemental de l'Oise à Beauvais et au musée de l'École de Nancy.


Catégorie : Oeuvres d'art
Style : Art Nouveau
Epoque : 20ème siècle

Prix : 1500
Livraison : 65 € en France, sur devis à l'étranger



AEF Back to Top