Attribué à Alexandre Charles Masson XIXe siècle.

Faussement pudique, cette belle courtisane, se cache en partie le visage tout en offrant son corps nu à notre regard, cependant elle nous observe, discrètement, sous ses deux bras relevés et croisés, comme pour cacher sa nudité. Elle tient une rose dans la main, fleur associée à Aphrodite et Venus Déesses de l’amour dans la mythologie. Son attitude pleine de promesses entrainera surement ses contemplateurs vers des voyages plein de félicités enchanteresses.
Ce charmant nu féminin est attribué à Alexandre Charles Masson, cet artiste est né durant la deuxième moitié du XIXe siècle à Paris. Le Bénézit nous dit de lui qu’il peignit des sujets mythologiques, des animaux et des nus, mais à la vue des œuvres que nous avons pu observer, il nous apparait qu’il a peint fréquemment des paysages côtiers, particulièrement en Bretagne, quelques élégantes de la Belle Epoque et aussi, plus rares, des paysages orientalistes. Il exposa régulièrement au Salon des Artistes Français et y reçu une mention honorable en 1906.
Cette huile sur toile vient d’être rentoilée et le châssis remplacé.
Cadre en stuc doré fin du XIXe siècle.
Dimensions : toile 33 cm x 46 cm, cadre 48 cm x 60 cm.

Longueur : 60 cm
Hauteur : 48 cm

Catégorie : Tableaux
Epoque : 19ème siècle

Prix : 1800

Voir le site du marchand



Voir tous les objets similaires
AEF Back to Top