Springer surprenant une bécasse.

Cette grande huile sur toile pourrait être une allégorie de la Sologne et de l’Automne, ce territoire de chasse et cette saison sont idéalement représentés par ce chien à l’arrêt qui surprend une bécasse, il se détache sur un fond de sous-bois aux couleurs mordorées tandis que la bécasse, objet de toutes ses convoitises, s’envole parée de son plumage le plus discret. De nombreux portraits de chien ont étaient commandés par des maitres amoureux et celui-ci ne fait sans doute pas exception à la règle. Le fier springer a été le sujet de toutes les attentions, l’artiste lui donne chair et anime son œil d’une vive étincelle, la queue dressée il s’est arrêté, et fixe sans broncher cet oiseau qu’il vient de lever pour son maitre.
De la deuxième moitié du XIXe siècle cette huile sur toile est anonyme, nous n’avons pas trouvé de trace de signature. Ces dimensions sont pour le cadre 135 cm x 81 cm et pour la vue 121 cm x 68 cm.
Le cadre de la fin du XIXe siècle est constitué d’une partie en pitchpin aux veines sombre et très serrées et d’une partie en pin dont le ton est plus clair, le tout est rehaussé de deux larges filets noirs.
Quelques petites pièces ont été posées lors de la restauration de la toile.
Ces dimensions sont pour le cadre 135 cm x 81 cm et pour la vue 121 cm x 68 cm.

Longueur : 135 cm
Hauteur : 81 cm

Catégorie : Oeuvres d'art
Epoque : 19ème siècle

Prix : 2800

Voir le site du marchand



Voir tous les objets similaires
AEF Back to Top